Diawara se sent éjecté ou presque de l’ OM

Arrivé à l’Oympique de Marseille en 2009, Souleymane Diawara s’apprête probablement à jouer, ou du moins à être présent sur la feuille de match, ses dernières rencontres sur le banc phocéen. Arrivant en fin de contrat, le défenseur sénégalais de 35 ans n’a pas eu de nouvelles de la part de Vincent Labrune et dans la Provence il reconnaît que cela annonce son probable départ de l’OM. Lucide sur sa situation, Diawara ne veut surtout pas se prendre la tête avec cela, préférant rester zen.

 

« Le président avait dit qu’il voulait me voir, mais je n’ai pas eu de nouvelles depuis. Je n’en sais rien du tout ! Je m’entraîne, je me donne à fond… On verra à la fin : si je dois prolonger, je prolongerai ; si je dois partir, je partirai. C’est comme ça, c’est le football. Je ne me prends pas la tête avec ça même si, inconsciemment, je me dis que c’est la fin.

Le président devait me voir depuis trois mois. S’il ne le fait pas, cela signifie qu’il a une raison. Peut-être que le président n’ose pas me le dire… (rires) Mais bon, ce n’est pas grave. C’est le foot, on vient, on part, on est de passage, constate Souleymane Diawara, qui connaît bien le milieu de football et doit bien admettre qu’il ne faut pas réellement se focaliser sur cela quand on est joueur.

Si j’ai des regrets de finir comme ça ? C’est sûr ! Mais je sais comment ça se passe dans le monde du foot. Il faut tous les jours se remettre en question. On oublie tout ce qui est passé, c’est normal. Il ne faut pas pleurnicher, dire ‘voilà comment on me remercie’… Quand on a besoin de toi, on est derrière toi. Quand on n’a plus besoin de toi… »

LIRE AUSSI:  Foot - Coupe - Cinq choses à savoir sur Granville, le petit poucet de la Coupe de France

 

Commentaires

commentaires

Tu pourrais aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.