Être sexy devient dangereux au Sénégal, vous risquez la prison , faites gaffe les filles!

  Au Sénégal, la jeune rappeuse Ramatoulaye Diallo, alias Déesse Major, a été placée en garde à vue, vendredi 17 juin, pour « attentat à la pudeur » et « atteinte aux bonnes mœurs ». L’interpellation intervient après la plainte d’un obscur Collectif pour la défense des valeurs morales contre la publication par l’intéressée d’une vidéo sexy sur le réseau social Snapchat. Le collectif des bigots avait déjà fustigé l’accoutrement de la jeune femme en octobre 2014 –accusée de s’être présentée en slip à un concert – et n’a fait que réactiver sa plainte

Cette bigoterie est le symptôme de sociétés malades et schizophrènes, partagées entre volonté de s’ouvrir à l’autre et l’exigence de préserver une « pureté » identitaire ou religieuse. Au-delà de la personne de la rappeuse incriminée, ces extrémistes musulmans veulent déshumaniser la femme en général. Et comme ils manquent de tout ce qui ressemble à du courage, ils expriment leurs pulsions machistes contre une jeune femme sans défense. Car, oui, qui défendra une jeune artiste, inconnue, venue de la province pour tenter sa chance dans le rap ?

En dépit du peu de talent musical et du peu de goût vestimentaire que je reconnais à la chanteuse, nous devons tous être Déesse Major. Il en va de l’intégrité des droits des femmes, qu’une société infestée d’hypocrites veut détruire.

Source Intégral article : Le Monde

Commentaires

commentaires

LIRE AUSSI:  Canada – Sénégal : invitation historique de Macky Sall par Justin Trudeau

Tu pourrais aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.