Habib Diallo perpétue la tradition des buteurs sénégalais au FC Metz

Habib Diallo perpétue la tradition des buteurs sénégalais au FC Metz
A 20 ans, Habib Diallo, l’attaquant sénégalais du FC Metz (Ligue 2), déjà auteur de cinq buts en neuf matchs, avec quatre titularisations, est en train de suivre la trace des goleadors sénégalais façonnés par ce club, l’un des plus anciens du football français.

L’ancien pensionnaire de Génération Foot, pas encore titulaire indiscutable, est en train de faire son trou dans l’attaque des Grenats. Il avait pris part en décembre dernier à la CAN des moins de 23 ans.

Lors de la 30e journée précédente, Habib Diallo a inscrit le doublé ayant permis à son équipe de battre l’AC Ajaccio et de croire encore à la possibilité de retrouver la Ligue 1 française.

Avec 47 points, à deux points du Red Star (3e), le FC Metz peut bien espérer revenir dans l’élite du football français.

Avant Habib Diallo, qui a joué dans l’ombre de Sory Keita, lors de la CAN des moins de 23 ans, le FC Metz continuait de profiter du talent des attaquants sénégalais qu’il a couvés, pour atteindre ses objectifs.

Deux saisons auparavant, Diafra Sakho avait signé en 2014-2015 à West Ham (Angleterre), qui a joué ce rôle permettant aux Grenats de retrouver l’élite à la fin de la saison 2013-2014.

Il en a profité pour devenir le meilleur footballeur de la Ligue 2 française, avant de signer quelques semaines plus tard chez les Hammers.

Aussi bien en Ligue 2 que dans l’élite, le FC Metz a été un grand incubateur de buteurs sénégalais. On peut citer l’exemple de Jules Bocandé, meilleur buteur du championnat d’élite de France, en 1986.

LIRE AUSSI:  Législatives en Angola: l’Unita décide finalement de siéger au Parlement

Bocandé, ancien pensionnaire du Casa Sports, avait rejoint le FC Seraing (Belgique) en position de milieu de terrain. Il avait révélé ses qualités de renard des surfaces en Belgique, mais surtout dans l’élite française. Il décédera à Metz, en 2012, des suites d’une maladie.

Jules Bocandé, l’attaquant vedette du FC Metz, passé ensuite au Paris Saint-Germain (PSG), a eu des successeurs, avec Babacar Guèye et Papiss Demba Cissé, au début des années 2000.

Avant de rejoindre l’équipe nationale du Sénégal, ces derniers avaient fait leurs preuves chez les Grenats, en devenant des buteurs patentés.
Cissé a ensuite décroché des transferts, pour Fribourg (Allemagne) et Newcastle (Angleterre) depuis 2012.

Le natif de Sédhiou (sud) n’a pas seulement été le successeur de Jules Bocandé au FC Metz. Il a marché sur ses traces en équipe nationale, devenant le meilleur buteur et capitaine de la sélection, lors de l’intérim de Joseph Koto (2012).

Entre Jules Bocandé et la génération des Papiss Demba Cissé, Mamadou Niang avait fait un passage remarqué au FC Metz, en 2003, avant de connaître son heure de gloire à l’Olympique de Marseille.

A la quête de temps de jeu, avec Troyes, Niang a réussi à marquer cinq buts en 12 matchs. Une réussite qui lui a permis de se relancer et de signer, la saison suivante, au RC Strasbourg, qui était alors dans l’élite française.

SD/ESF

Source: APS

Commentaires

commentaires

Tu pourrais aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.