Pétrole : Cairn Energy augmente de 20 % l’estimation de ses ressources au Sénégal

Le groupe britannique a porté à 385 millions de barils son estimation des ressources pétrolières récupérables sur le champ SNE, au large des côtes sénégalaises.

Cairn Energy a augmenté de près de 20 % son estimation des ressources récupérables sur le champ pétrolier SNE, situé sur le bloc Sangomar Offshore profond, à une centaine de kilomètres des côtes du Sénégal.

Dans un communiqué publié ce mardi, le groupe basé à Edimbourg indique avoir revu de 20 % son estimation P50 (2C) des ressources de ce champ à 385 millions de barils. Cet indicateur implique une probabilité de 50 % de mise en production du champ. Il est utilisé dans l’industrie des hydrocarbures comme l’estimation la plus adéquate des ressources récupérables sur un site.

Un actif de classe mondiale

La mise à jour opérée par Cairn Energy fait suite à des tests positifs réalisés sur le puits d’évaluation SNE-2. Un autre puits d’évaluation, SNE-3, a été creusé sur le bloc Sangomar offshore profond. Dans un communiqué publié le 9 mars dernier, Cairn Energy se félicitait des « résultats positifs obtenus » sur ce puits. L’analyse des données recueillies grâce à SNE-3, pourrait solidifier l’estimation des ressources récupérables de ce champs SNE.

« Nous sommes ravis des résultats obtenus à ce jour dans notre programme d’évaluation au large des côtes du Sénégal, qui a confirmé l’ampleur et l’étendue de la base de ressources de cet actif de classe mondiale », a commenté Simon Thomson, directeur général de Cairn Energy, cité dans un communiqué.

Le groupe britannique a découvert du pétrole en 2014 sur le puits d’exploration FAN-1 du bloc Sangomar offshore profond.

Dans une note aux investisseurs publiée en mai 2015 sur son site internet, Cairn Energy estimait que les réserves pétrolières de ce bloc pourraient atteindre 1 milliard de barils.

LIRE AUSSI:  Useful Tips To Get Started With WordPress Hooks

La production des premiers barils de Cairn Energy est attendue à partir de 2021, selon la dernière présentation annuelle du groupe écossais.

Partenaires

La junior pétrolière, à travers sa filiale Capricorn Senegal Limited, opère trois blocs d’exploration au large du Sénégal (Sangomar Offshore profond, Sangomar Offshore et Rufisque Offshore), dont il détient 40 % aux côtés de l’américain ConocoPhilips (35 %), de l’australien FAR (15 %) et de la compagnie nationale pétrolière sénégalaise Petrosen (10 %).

Joël Té-Léssia

Commentaires

commentaires

Tu pourrais aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.