Congo-Brazzaville: Clément Mouamba optimiste pour ramener la dette à 70%

Le Premier ministre congolais, Clément Mouamba, concède que le niveau d'endettement du pays est trop élevé.
© STR / AFP

Par RFI Publié le 11-10-2017 Modifié le 11-10-2017 à 10:19

Le Congo prend langue avec le Fonds monétaire international (FMI) en vue de négocier un programme d'ajustement et de ramener sa dette de 110% à 70% du PIB. Mardi 10 octobre, face à la presse, le Premier ministre Clément Mouamba a précisé les étapes à venir dans le cadre des discussions.

Au moment où Brazzaville négocie avec le FMI pour sortir d'une crise liée à la chute des prix de l'or noir, le Premier ministre Clément Mouamba assure qu’il est possible de ramener la dette du pays de 110% à 70%.

« Je ne peux pas vous dire que je suis très heureux du niveau de notre endettement, non. La dette elle est levée, donc cette dette-là, que beaucoup ont pensé cachée n’est pas cachée, je vous ai donné le chiffre : 1242. Oui, nous avons des efforts à faire, on doit améliorer nos performances », concède le Premier ministre.

Pour autant, Clément Mouamba refuse de voir son pays comme un mauvais élève en matière d’endettement : « Disons que la sous-région sera endettée à peu près de 20 000 milliards. Le Congo est entre 18% et 22%. Voilà le poids du Congo. Sommes-nous mauvais élèves ? Je dis non, surtout que l’élément dénominateur, le PIB est un élément qui peut croitre très vite. Je vous ai dit que le pays est en récession, nous connaissons beaucoup de difficulté. Mais pour peu qu’on injecte un peu d’activité dans le pays, mais le PIB va monter très vite, en stabilisant notre dette c’est un simple rapport, on va redescendre à 70% ».

LIRE AUSSI:  Congo: des ONG lancent une campagne en faveur des prisonniers politiques

Lire l’Article Original

Commentaires

commentaires

Tu pourrais aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.