Boutiques H & M vandalisées en Afrique du Sud : “Le combat contre le racisme justifie-t-il la violence ?”

Boutiques H & M vandalisées en Afrique du Sud : “Le combat contre le racisme justifie-t-il la violence ?”

Publié le

Une boutique H&M vandalisée à Sandton, en Afrique du Sud, le 13 janvier 2018. PHOTO TWITTER / @ABRAMJEE / REUTERS

Quelques dizaines de membres du parti de gauche radicale, les Combattants pour la liberté économique (EFF, pourEconomic Freedom Fighters), ont manifesté devant plusieurs magasins H & M samedi 13 janvier. Ils ont pénétré dans au moins deux d’entre eux à Johannesburg, et renversé des mannequins et piles de vêtements. Des vols ont été signalés

Les activistes réagissaient à une publicité diffusée il y a quelques jours par la marque, montrant un petit garçon noir portant un sweat sur lequel il est écrit “Coolest monkey in the jungle” (le singe le plus cool de la jungle). Suite aux accusations de racisme, l’entreprise avait vite retiré le produit des rayons.

“Nous ne nous excuserons jamais”

Comme d’habitude, les Sud-Africains se sont exprimés avec ardeur sur les réseaux sociaux pour savoir si l’action du parti EFF était appropriée pour combattre le racisme”, note la version sud-africaine du Huffington Post, qui livre une sélection de tweets. Plusieurs utilisateurs du réseau social y voient d’abord une action opportuniste d’instrumentalisation politique, et dénoncent “la violence” exercée par les militants EFF, notamment sur “les employés noirs” qui travaillent dans ces boutiques.

Le porte-parole du parti, Mbuyiseni Ndlozi, a balayé les critiques sur Twitter :

Nous ne nous excuserons jamais pour ‘notre lutte contre l’utilisation de la couleur de notre peau comme moyen’ d’oppression, d’exclusion, d’humiliation et de dénigrement.”

“Le mal par le mal”

Mmusi Maimane, chef du parti libéral sud-africain, l’Alliance démocratique (DA), principale formation d’opposition et rivale de l’EFF, ne voit pas les choses de la même manière et s’interroge sur Twitter : Le combat contre le racisme justifie-t-il la violence ? Êtes-vous bien différents quand vous combattez le mal par le mal ?”

La DA souhaite que le parti EFF soit tenu responsable pour cette action et rembourse les dommages causés, alors que plusieurs magasins H & M demeurent fermés en ce début de semaine en Afrique du Sud.

LIRE AUSSI:  Fermeture des écoles Gülen au Sénégal : comment Dakar a cédé aux pressions d’Erdogan

Lire l’Article Original

Commentaires

commentaires

Tu pourrais aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.