Bénin: limogeage après la polémique sur le voyage du président Talon en France

Le président béninois Patrice Talon, le 11 janvier 2017.
© ISSOUF SANOGO / AFP

Par RFI Publié le 17-10-2017 Modifié le 17-10-2017 à 05:13

Patrice Talon a séjourné du 2 au 9 octobre dernier à Paris. A cette occasion le président béninois n’a pas pu rencontrer son homologue français. Ce rendez-vous manqué a été interprété comme un couac et l’affaire fait encore du bruit à Cotonou. Une première tête est tombée : le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères a été limogé vendredi 13 octobre par le gouvernement.

Vingt-quatre heures avant le départ du président béninois pour la France début octobre, un communiqué signé du fonctionnaire limogé vendredi 13 octobre, atterrit sur les réseaux sociaux. Il annonce que Patrice Talon effectue une visite de travail à Paris à l’invitation du président français, et qu’il sera reçu par Emmanuel Macron.

Mais visiblement, les choses n’étaient pas si sûres que ça. L’Elysée n’avait encore rien confirmé. Patrice Talon entame son séjour parisien, il ne rencontrera pas Emmanuel Macron, officiellement pour souci d’agenda.

Ce qui ne convainc pas totalement les anti-Talon. Les critiques sont si virulentes que le président béninois doit se justifier. Devant la diaspora béninoise, il assure qu’il n’y a aucune brouille entre le Bénin et la France.

Lorsque le président rentre, une enquête interne est diligentée. La sanction qui tombe fait une victime : le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Marc Hermanne Araba.

Pour le responsable des syndicats du ministère, le diplomate sanctionné paie pour les autres.

Lire l’Article Original

Commentaires

commentaires

LIRE AUSSI:  Bénin: Candide Azannaï, ex-ministre de la Défense de Talon, dans l'opposition

Tu pourrais aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.