Bénin: Candide Azannaï, ex-ministre de la Défense de Talon, dans l’opposition

Une rue de la ville d'Abomey au Bénin. (Photo d'illustration)
© Wikimedia

Par RFI Publié le 08-10-2017 Modifié le 08-10-2017 à 08:58

Au Bénin, c'est désormais officiel, Candide Azannaï est dans l'opposition. L'ancien ministre délégué à la Défense du président Talon, qui avait démissionné en mars 2017, l'a annoncé samedi 7 octobre, lors du conseil national de son parti, Restaurer l'espoir, qui a eu lieu à Abomey. Cet artisan de la victoire de Patrice Talon à la présidentielle promet d'animer le combat contre le pouvoir actuel.

Depuis sa démission surprise du gouvernement, Candide Azannaï, connu pour son franc-parler et ses citations de philosophe, s'était muré dans le silence. Il le rompt donc pour clarifier son positionnement dans le champ politique béninois très mouvant : il est dans l'opposition à son ancien champion Patrice Talon, une opposition « pure et nette ».

L'ancien ministre délégué à la Défense prend ses distances avec un régime qui, selon lui, menace les fondements institutionnels de la République, accapare les secteurs vitaux de l'économie et combat les pauvres. Et il est prêt pour mener cette opposition, sans rien laisser passer. « Nous en avons l'expérience », dit celui qui avait farouchement combattu l'ancien président Boni Yayi après avoir été son ministre et, avant cela, une cheville ouvrière de sa réélection en 2011.

Pas un mot, en revanche, sur les raisons de sa démission. Candide Azannaï s'exprimera lorsque la passation de service avec son successeur aura lieu. Depuis son départ, il n'a pas été remplacé, c'est le chef de l'Etat qui a repris le portefeuille de la Défense.

Lire l’Article Original

LIRE AUSSI:  Bénin: le ministre des Transports, proche du président Talon, a été limogé

Commentaires

commentaires

Tu pourrais aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.